Sélection Carême




Sélection
Renouveau



Jubilé d'or
du Renouveau
Catholique
1967-2017  


 

NOUVEAU !


Vous êtes sur Facebook
et vous aimez les EdB ? 

Dites-le nous en cliquant sur:



 


Les chrétiens et les musiques actuelles

Les chrétiens et les musiques actuelles


Préface de Mgr Benoît Rivière



Date de parution : 15-10-2010
135x210 mm
248 pages
978-2-84024-375-5

Livre papier : 15,70 €


  • > Présentation
  • > Résumé
  • > Presse
Un livre qui fait pénétrer le lecteur dans l’univers des musiques chrétiennes actuelles pour discerner quelle attitude juste l’Église peut avoir face à ces expériences innovantes et dans quelle mesure elle peut les encourager. Il fait le point sur l’utilisation de ces musiques dans les liturgies, les paraliturgies ou assemblées de prières, dans le genre peu répandu chez les catholiques du concert de louange, et dans les spectacles témoignages.
L’auteur a enquêté pendant deux ans auprès de divers groupes musicaux ; Il montre quelles sont les différentes musiques, et donne des critères pour discerner à quelles conditions certaines peuvent être appelées musiques chrétiennes et comment les responsables dans l’Église peuvent exercer leur responsabilité pastorale vis-à-vis des créateurs musicaux, des musiciens, des assemblées qui se rassemblent en fonction de tel ou tel groupe.
Un document destiné à un public large, qui intéressera particulièrement les responsables et animateurs de jeunes qui se posent la question de l’implication de la musique dans l’expérience spirituelle et dans l’expression de la louange.


Une enquête sur l’univers des musiques chrétiennes actuelles. Quelle attitude avoir envers elles ? Dans quelle mesure les encourager ?



Dans In Quarto -Librairies Siloë, janvier 2011, Eliane G. :

L'auteur, diacre permanent du diocèse de Lyon, a enquêté pendant deux ans auprès de divers groupes musicaux : il montre quelles sont les différentes musiques, et donne des critères pour discerner à quelles conditions certaines peuvent être appelées musiques chrétiennes et comment elles peuvent être utilisées. Les responsables d'assemblées et les animateurs de jeunes qui se posent la question de l'implication de la musique dans l'expérience spirituelle et dans l'expression de la louange y trouveront un bel éclairage.

Dans Sources Vives, la revue des Fraternités Monastiques de Jérusalem, janvier 2011:

Par un professeur de philosophie qui est aussi diacre et père de famille, un essai intelligent et informé qui fait pénétrer dans l’univers des MAC (Musiques Actuelles Chrétiennes) et réfléchir à leur usage pastoral.

Dans Famille Chrétienne, du 18 au 24 juin 2011, propos recueillis par Guilhem Dargnies et Diane Gautret :

Extraits : A la demande des évêques de France, vous avez conduit un groupe de réflexion sur les musiques actuelles. Pourquoi ce travail, maintenant ?
L’élément déclencheur a été la profusion de la production chrétienne. Il a été jugé nécessaire d’établir un panorama de la situation afin de situer le point de vue de l’Église sur la question. C’est pourquoi il a fallu, dans un premier temps, distinguer les usages respectifs de ces musiques.
Mais ce travail a aussi été l’occasion de constater que le rock s’est définitivement amorcé, dans l’univers musical, un mouvement vers la pulsation. Même amenée à prendre différentes formes selon chaque style musical (reggae, rap, techno…), cette évolution demeurera.
Cette musique rythmée est donc à recevoir comme quelque chose que Dieu visite. Le tout étant de savoir distinguer une musique purement commerciale d’une musique de qualité, comme l’indiquait le cardinal Ratzinger.
Faut-il que l’animation liturgique s’intéresse à ce type de musique ?
Il ne faudrait pas que la peur paralyse le dialogue et empêche la recherche et l’expérimentation dans le domaine des musiques actuelles. Il peut y avoir de la méfiance, voire une certaine jalousie (de la part de la chorale, d’un organiste attitré, des interprètes d’une musique savante), à l’égard de groupes ou de formations musicales moins conventionnels. C’est regrettable, car cela revient souvent à ignorer (ou même à nier) les bienfaits pastoraux des musiques actuelles. Ces dernières ont pourtant vocation à occuper une place à part entière, à côté des autres musiques liturgiques. Ce qui ne veut pas dire que ces musiques à fort contenu émotionnel vont supplanter les musiques savantes.

Dans Eglise catholique de Moselle, Diocèse de Metz, été 2011 :

Pierre Benoît est diacre permanent du diocèse de Lyon. Père de huit enfants, agrégé et docteur en philosophie, il enseigne en lycée et au Séminaire Saint-Irénée de Lyon. Il nous livre dans cet ouvrage le fruit d’une recherche pointue sur les musiques actuelles chrétiennes, réflexion se situant dans la continuité du Document épiscopat « Pastorale des jeunes : les musiques actuelles chrétiennes », n°1-2/2010, dont il a dirigé le groupe de travail. Avec méthode et rigueur, Pierre Benoît dresse le portrait de la scène (et du chœur !) musicale française. La problématique de la musique rock et de ce qu’elle évoque est étudiée sans état d’âme. De même, la sensualité provoquée par la musique est analysé et rapporté au bien-fondé d’utiliser les musiques actuelles dans la liturgie, la prière ou exclusivement pour des concerts-spectacles. La nécessité de paroles sensées et porteuses d’un message n’est pas oubliée. D’après l’auteur, seul le chant grégorien a réussi à tout allier pour une harmonie parfaite entre prière, liturgie, musique, expérience communautaire, émotion et corps. Il ne renie cependant pas les bénéfices des musiques chrétiennes actuelles : « Soutenons nettement la proposition suivante : il n’y a pas de canon de style [musical] dans la liturgie. Le chant grégorien est une référence de cohérence, mais il a mis plusieurs siècles à être composé. Or, nous n’avons derrière nous que quarante ans de musiques actuelles en France. »

Dans L'Eglise à Lyon, juin 2011, Noémie Marjon :

Pierre Benoit, diacre permanent du diocèse de Lyon, philosophe et musicien, nous offre dans son ouvrage un panorama complet des grandes tendances des Musiques actuelles chrétiennes (MAC). Après une utile définition et un historique des MAC, l’auteur analyse leurs messages. Dans les trois derniers chapitres du livre, il cherche à évaluer la cohérence de ce mouvement musical avec le message évangélique, la tradition (notamment saint Augustin) et les pratiques pastorales. Malgré certains passages complexes, ce livre permet de faire le point et de mieux comprendre la diversité et l’utilité des musiques actuelles chrétiennes pour l’Église d’aujourd’hui.

Dans Famille Chrétienne, 18 au 24 juin 2011, propos recueillis par Guilhem Dargnies et Diane Gautret, extraits :

Quelle doit-être la juste attitude de l’Église face aux musiques actuelles ? A l’occasion de la Fête de la musique (21 juin), Pierre Benoit, auteur du livre Les Chrétiens et les musiques actuelles, nous donne son point de vue personnel. A là demande des évêques de France vous avez conduit un groupe de réflexion sur les musiques actuelles. Pourquoi ce travail maintenant ? L’élément déclencheur a été la profusion de la production musicale chrétienne. Il a été jugé nécessaire d’établir un panorama de la situation afin de situer le point de vue de l’Église sur la question. C’est pourquoi il a fallu, dans un premier temps, distinguer les usages respectifs de ces musiques. Mais ce travail a aussi été l’occasion de constater qu’avec le rock s’est définitivement amorcé, dans l’univers musical, un mouvement vers la pulsation. Même amenée à prendre différentes formes selon chaque style musical (reggae, rap, techno…), cette évolution demeurera. Cette musique rythmée est donc à recevoir comme quelque chose que Dieu visite. Le tout étant de savoir distinguer une musique purement commerciale d’une musique de qualité comme l’indiquait le cardinal Ratzinger.

Dans Lumen Vitae, 2011/4 :

L'étude ne se limite pas à la musique rock comme le donnerait à penser la photo de couverture. L'auteur ratisse large et de manière judicieuse, n'hésite pas à convoquer les cantiques de Grignion de Montfort, les chansons du Père Duval, ou même le Magnificat de Bach. Un livre éclairant que je recommande vivement à tous ceux et celles qui se préoccupent de musique dans le cadre de la pastorale de jeunes.

Vidéo
Pierre Benoit répond à trois questions sur son livre :




Sur l'auteur


Benoit
Pierre Benoit

Pierre Benoit est diacre permanent du diocèse de Lyon. Agrégé de l’Université et docteur en philosophie, il enseigne au Séminaire provincial saint Irénée de Lyon et à l’École Supérieur de Design Rhône-Alpes. Il a dirigé l’Institut des Sciences de la Famille à l’Université catholique de Lyon et a coordonné en 2005 la rédaction de Simples questions sur la vie et la famille, Ed. Satisfecit, pour la Conférence des évêques de France.

Du même auteur aux Éditions des Béatitudes

Les chrétiens et les musiques actuelles