Sélection
Miséricorde





Sélection
Renouveau



Jubilé d'or
du Renouveau
Catholique
1967-2017  


 

NOUVEAU !


Vous êtes sur Facebook
et vous aimez les EdB ? 

Dites-le nous en cliquant sur:



 


Les cloches sonnent aussi à Kaboul

Les cloches sonnent aussi à Kaboul

Itinéraire d'un soldat de Dieu

Préface de Mgr Patrick Le Gal



Date de parution : 03-03-2011
135x210 mm
376 pages
978-284024-398-4

Livre papier : 17.20 €
Livre numérique : 12.99 €


  • > Présentation
  • > Résumé
  • > Presse
Depuis de nombreux siècles, des prêtres ont accompagné des soldats sur des champs de batailles. Après avoir servi sur la plupart des lieux de conflits où est présente actuellement l’armée française et au terme de deux missions de six mois en Afghanistan, le P. J.Y. Ducourneau retrace dans ces pages, dont l’impact et la densité s’accroissent d’étape en étape, le quotidien de la vie d’un l’aumônier, les différentes facettes de sa spiritualité et de son apostolat, le sens de la présence parfois incomprise et contestée d’un homme de Dieu sur des terrains de guerre. On découvre dans ce récit l’origine étonnante d’une vocation au sacerdoce qui conduit un prêtre à partager, sans porter d’arme, les conditions de vie éprouvantes et dangereuses de soldats qui risquent leur vie à chaque mission.

Un livre qui montre, comme le souligne Mgr Le Gal dans sa préface, « quelle contribution limitée mais précieuse, peut apporter un aumônier militaire pour « humaniser » la guerre en « évangélisant » ses acteurs afin d’en faire, ultimement, des artisans de paix au prix, le cas échéant, de la contrainte des armes ».

Préface de Mgr Patrick Le Gal, ancien évêque aux armées
Postface du colonel Jérôme Goisque


Evénements :

- Le père Jean-Yves Ducourneau a présenté son livre :

- Sur Radio Notre Dame, le 22 mars 2011.

- Sur France Bleu Limousin, le 8 avril 2011.

-  au Salon du livre de Paris, le samedi 19 mars 2011, de 14-15h30.

- Sur France Culture, invité de "A plus d'un titre" le lundi 25 avril à 16h30.

- Sur KTO TV, invité de "L'Esprit des Lettres" le jeudi 28 avril à 20h40.

- Sur RFI, le grand invité de l'émission "Religions du Monde" le dimanche 8 mai 2011 à 10h30.

Le quotidien de la vie d’un aumônier militaire sur des lieux de guerre, le sens de sa présence et les différentes facettes de sa mission.


Dans Il est vivant, avril 2011 :

Après avoir servi sur la plupart des lieux de conflit, le père J.-Y. Ducourneau éclaire le sens de la présence parfois incomprise et contestée d’un homme de Dieu sur des terrains de guerre. Au côté des soldats en mission, dans leur quotidien dangereux et éprouvant, il est là, sans porter d’armes. Dense, étonnant, sincère.

Dans In Quarto, avril 2011 :

Sur la base de Tora, en Afghanistan, le père Jean-Yves Ducourneau, 49 ans, porte treillis et tee-shirt kaki frappé de l'inscription «Com Ciel», pour «commandement ciel». Seule une croix discrète le distingue du commun des mortels. L'absence d'arme aussi… Cet ouvrage nous fait découvrir un chemin personnel ; celui d’un jeune homme, celui d’un choix de vie, le choix de la prêtrise. Il fait le point sur ce qu’est l’aumônerie militaire et retrace l’itinéraire et la mission d’un aumônier sur le terrain de la guerre. Tchad, Macédoine, Liban, Kosovo, Côte d'Ivoire, Centrafrique et, pour finir, deux séjours en Afghanistan. Les questions de fond sont posées. Pourquoi être sur ce terrain, pour quelle mission ? Partager la souffrance, écouter, prier pour toutes les âmes, vivre la mort de près, accompagner les hommes. Au-delà du témoignage personnel c’est une réflexion bien utile sur un sujet délicat. (Benoît C.)

Dans La Croix, 19 avril 2011, Claire Lesegrétain :

Ses deux missions à Kaboul (base de Warehouse et hôpital militaire) et à Tora (l’une des bases opérationnelles avancées des militaires français) ne lui ont guère laissé de temps libres, entre accompagnement des hommes au combat (sans combattre), confidences des officiers et soldats (pas tous catholiques) et célébrations quotidiennes sur le terrain (grâce à sa microchapelle). Il a cependant trouvé le temps d’écrire ses réflexions, qu’il s’agisse de retracer le fil des invasions endurées par l’Afghanistan depuis celle d’Alexandre le Grand, de comprendre le rôle des Occidentaux dans cette histoire chaotique, ou de dessiner le patchwork ethnique du pays.

Dans Feu et Lumière, mai 2011 :

Le père Ducourneau, après un parcours un peu chaotique, se retrouve prêtre de la Mission de saint Vincent de Paul. Tout d’abord aumônier de prison, il se retrouve un jour aumônier militaire. Il accompagnera de nombreux régiments, notamment la Légion étrangère, sur la plupart des lieux de conflit de notre époque. C’est après un double séjour de 2 fois 6 mois en Afghanistan qu’il écrit ce livre, véritable témoignage sur la place de l’aumônier au cœur de l’armée, et aussi sur la réelle ouverture à la sainteté du soldat, amené parfois à tuer pour son pays.

Dans L’Homme Nouveau, 18 juin 2011, Pierre-Henri Lecoanet :

En racontant sa vie d’aumônier militaire, il [l’auteur] illustre la particularité de cette vocation, ses caractéristiques, ses joies et ses difficultés. Il ne livre pas un simple témoignage pour la postérité, mais à partir de celui-ci, il expose le rôle et la personnalité de l’aumônier militaire, le padre ; il apporte des réflexions sur des sujets tels que la manière d’être à la fois militaire et chrétien, de concilier soldat et sainteté. […] Finalement, le père Ducourneau offre au lecteur l’exploitation intelligente du témoignage d’un prêtre qui n’a pas honte d’être catholique.

Dans La Manche Libre, 11 juin 2011 :

Comment peut-on être prêtre et soldat ? La réponse, limpide, tient en ces quelques 300 pages autobiographiques du père Jean-Yves Ducourneau, prêtre lazariste. Le jeune Jean-Yves était au plus bas des dérives d’une post-adolescence livrée à elle-même, quand il attendu « l’appel »: la vocation, au sens étymologique. Et comme il était de ces âmes ardentes et désireuses de se donner à fond, il n’a pas choisi les plus aisées : aumônier de prison, puis « Padre » de la Légion étrangère. Ce qu’il raconte surtout dans ses deux séjours en Afghanistan : son rôle auprès des soldats, et le sens de sa présence en des contrées tellement défavorisées. Des récits entrecoupés de considérations profondes sur la mission du prêtre et la légitimité du soldat, avec de nombreuses références bibliques et de riches méditations.

Vidéo
Trois questions sont posées à l'auteur :




Sur l'auteur


Ducourneau
Jean-Yves Ducourneau

Landais né en 1960 et élevé pour une grande part en famille d’accueil, le père Jean-Yves Ducourneau, prêtre de la Mission de saint Vincent de Paul, est actuellement aumônier militaire. Il a notamment servi en Côte d’Ivoire, Tchad, Centrafrique, Liban, Kosovo, Macédoine et dernièrement en Afghanistan. Auparavant, il a été aumônier de prison et bénévole au sein de l’Association d’aide aux gens de la rue, Aux Captifs la Libération, sise à Paris. Auteur d’ouvrages sur la spiritualité de saint Vincent de Paul, il assure aussi des conférences et des prédications de retraites auprès des Filles de la Charité.

Du même auteur aux Éditions des Béatitudes

La charité inventive
Bonheur Joie Miséricorde
Mal de mère
L'autre combat
Les cloches sonnent aussi à Kaboul
Jésus, l'Eglise et les pauvres