Sélection
Miséricorde





Sélection
Renouveau



Jubilé d'or
du Renouveau
Catholique
1967-2017  


 

NOUVEAU !


Vous êtes sur Facebook
et vous aimez les EdB ? 

Dites-le nous en cliquant sur:



 
Revue de Presse des deux derniers mois
Tri par titre
A-Z  /   Z-A
Tri par auteur
A-Z  /   Z-A
Tri par date

Jean-Claude Michel
Dans Famille Chrétienne, n°2050 du 29 avril au 5 mai 2017, Marie-Lys de Laborie:
Notre monde a besoin de fous ! Des fous capables de tout quitter afin d’aller soigner les déshérités de la Terre dans les régions les plus pauvres d’Afrique et d’Asie. Des fous comme ces nombreux médecins, éducateurs ou simples volontaires qui témoignent, sous la plume du diacre Jean-Claude Michel, du bonheur de mettre l’autre à la première place. Venus au service d’enfants et de malades, ce sont eux qui auront peut-être le plus reçu. Les récits de ces missionnaires de quelques mois ou de toute une vie sont à la fois bouleversants et pleins d’espérance. Pas besoin d’être dans l’humanitaire pour aimer ce livre ; prenez le temps de le découvrir et de le partager !


Michel Martin-Prével
Dans La Croix, Malo Tresca
(...) Avec des mots simples, empreints de références bibliques, un texte concret et spirituel enrichi de nombreux graphiques... pour rebâtir le couple sur de nouvelles bases saines et harmonieuses.


Françoise Landrot
Dans Famille Chrétienne, n°2052 du 13 au 19 mai, Raphaëlle Simon:
Un itinéraire spirituel d’ouverture aux autres et de dépossession de soi, un passage de la tristesse à la sérénité. Tiré d’une histoire vraie, un beau roman intérieur et poétique.  

Dans Le Progrès, 13 mars 2017 (Francheville):
(…) Ses deux manuscrits ont en commun l’histoire de femmes qui «se libèrent, se débarrassent du conventionnel qu’elles subissent depuis la nuit des temps.» En général, Françoise Landrot écrit ses histoires sur papier, chapitre après chapitre, puis les relit à voix haute, enregistre sa voix sur l’ordinateur qui la retranscrit en traitement de texte. A travers ce procédé, son intention est «de trouver la bonne cadence des mots, de rechercher la mélodie de la phrase.» Elle fait ensuite découvrir son roman à deux amies proches, ainsi qu’à son mari, qui valident ou non la justesse de son écriture. A partir d’une histoire vraie datant de 1938, elle imagine son deuxième roman: le destin d’une mère d’un homme devenu fou et envoyé par sa famille en hôpital psychiatrique, en Algérie. Elle n’acceptera pas cette décision et partira le rejoindre.(…)

Dans Ombres et Lumière, mai-juin 2017:
(...) Grâce à une écriture poétique ciselée, ce beau roman fait revivre une atmosphère intimiste, douloureuse, mais non dénuée d'espérance. L'introspection d'Isabelle en particulier permet de suivre son itinéraire spirituel d'ouverture et de dépossession. Rejoignant à son insu ce "pays sans amarres" dans lequel vit Benjamin.


Emmanuel Gobilliard
Dans Prêtres Diocésains - n° 1535, mai 2017, Armel de Sagazan, extraits:
Temps sabbatique, refuge au désert? La cinquantaine, le père Emmanuel Gobilliard fait un «break» incontournable pour sa santé sacerdotale avec un désir évangélique de retour à la source. (…) A travers les lettres du séjour (2011-2012), père Emmanuel raconte ce qu’il voit, ce qu’il découvre. Il se tait, il écoute, il médite. Il relit sa vie de prêtre français du diocèse du Puy-en-Velay. Un petit livre, journal de vie: à bonne distance l’essentiel ressurgit avec force et conviction!


Wilfrid Stinissen
Dans Spiritus, mars 2017, Guy Villemin:
(…) L’ensemble est écrit dans un langage simple, accessible à quiconque veut découvrir avec émerveillement la présence discrète de l’Esprit Saint en lui et ainsi progresser dans une vie spirituelle authentique.


Donna Jean Kemmetmueller
Dans Il est vivant! Janvier/Février/Mars 2017:
Cette BD fait découvrir l’Islam à l’enfant chrétien et lui permet de mieux connaître sa propre foi. Elle est écrite dans un style simple et contient des informations claires. Mgr Michel Santier, président du conseil pour les relations interreligieuses de la conférence des évêques de France signe la préface et le cardinal Barbarin la postface.


Jacques Philippe
Dans Il est vivant! Janvier/Février/Mars 2017:
Apprendre à recevoir n’est pas si facile à vivre. Le père Jacques Philippe nous invite à la réceptivité du don de Dieu. Quatorze chapitres de conseils spirituels, pour apprendre à mieux se laisser aimer et conduire par Dieu.


Guillaume Sébastien
Dans Ouest France, 21 mars 2017, François Vercelletto
Quand la vie s’achève, que retient-on? L’amour donné et reçu et, peut-être aussi, le goût amer des rendez-vous manqués. De toutes ces rencontres auxquelles nous n’avons pas su prêter suffisamment d’attention. Dans ce roman joliment écrit, Ronan, qui est mort brutalement dans un accident de voiture, revisite toute son existence. La réussite et l’image de l’homme parfait masquent, à y regarder de plus près, une réalité un peu moins exemplaire. Guillaume Sébastien a pourtant tout du «bon chrétien» irréprochable. Du moins le croyait-il avant d’ouvrir les yeux dans l’au-delà. Une «belle histoire» qui tente d’explorer des questions existentielles, mais qui manque un brin de profondeur et d’audace.


Père Tanguy Marie Pouliquen
Dans Aleteia.org, 4 avril, Jala Kebbe:
Le père Tanguy Marie Pouliquen vient de publier "Fascination des nouvelles technologies et transhumanisme", un livre dans lequel il propose dix "commandements" pour bien vivre avec ses écrans de télévision, d'ordinateur, de tablette, de smartphone, de console portable, de montre connectée, etc. Ce qui suppose avant tout de savoir se passer d'eux.
1 — Se donner une règle de vie : l’écran n’est qu’un moyen au service d’un projet plus grand. Lequel ? Définissons-le. Qu’est-ce que je veux vraiment, aujourd’hui, pour demain ? Combien d’heures d’écran par jour pour cela ? Se demander si mes écrans sont mes meilleurs amis.
2 — Créer des espaces de sevrage, pour goûter de nouveau à la vie intérieure, aux désirs personnels les plus profonds, aux relations réelles, mon visage face à un visage. Remettre le virtuel à sa place : il n’est en rien notre vie intime.
Suggestion : se fixer combien de jours par semaine nous passerons sans aucun écran.
(...)

Dans RCF, la sélection du libraire, 6 avril Didier Descoings:
(...) 115 questions pour mieux décrypter le monde de "geeks" dans lequel on vit.(...)Ce livre est vraiment intéressant où il est dit de ne surtout pas tout jeter aux orties mais garder du recul et de la prudence face aux nouvelles technologies.(...)